À propos

À Propos de Talouh Energie

Bonjour je m’appelle Virginie et je suis la fondatrice du cabinet Talouh Energie à Monthey.

Afin de vous raconter comment je suis arrivée sur ce chemin et comment le cabinet a vu le jour, je me dévoile à vous.

Je suis née le 15 Avril 1984 dans le sud de la France. Je suis issue d’une famille réunionnaise.

Mon don de Médium ainsi que celui du secret sont présents depuis l’âge de 2 ans. L’un me permet de communiquer avec les défunts et les êtres de lumière, et l’autre me permet de soigner.

À cet âge-là je communique déjà avec les défunts, ils se montrent à moi et m’expliquent comment ils sont décédés. Parce qu’ils ont peur et qu’ils n’ont pas accès à certaines informations mes parents me font fermer tout cela.

Malgré cette « fermeture », je continue ma vie d’enfant jusqu’à ma vie d’adulte avec certaines manifestations qui se produisent, telles que:

  • Entendre mon prénom alors que je suis seule
  • La télé qui s’allume seule ou la box qui ne trouve plus le réseau en permanence
  • Le volume de la télé qui augmente et descend tout seul
  • Des sensations de chaud, des sensations de froid
  • Impossibilité de toucher un objet ou de rentrer dans une pièce
  • L’impression d’être observée
  • Des voix que j’entends
  • Des orbes ou des ombres que je vois
  • Une hypersensibilité permanente
  • Une peur panique dans certains endroits
  • La réception de messages et de visuels sans comprendre d’où cela venait
  • Une absorption permanente des négativités des gens que j’aime
  • Bruits de pas, grincement de portes, grincement tout court
  • Une sensation d’avoir une main sur l’épaule, le visage ou une personne qui s’assoit à côté de moi quand je suis dans le lit
  • Des odeurs particulières
  • Lors de maltraitance par un tiers, la présence d’une protection puissante qui me met en sécurité

La médiumnité: un fardeau ou un secret ?

Je vis avec avec cela sans comprendre vraiment à quoi cela peut me servir. Et surtout, je trouvais toujours une explication cartésienne afin de mettre une barrière à tout ça et me rassurer. Entre 1986 et 2010, même plus tard je dirais, très peu de gens ont l’esprit ouvert concernant ces histoires à part mon Papa et quelques amies. Etant donné, que j’occupe des jobs et que j’ai un entourage terre à terre, j’ai du mal à en parler.

En 2009, une connaissance me parle du don du secret. Elle me révèle que ce don m’a été légué. Je commence à l’utiliser en 2010, d’abord sur moi-même, puis à l’occasion sur des ami(e)s proches qui avaient besoin pour couper le feu ou leur enlever des verrues.

Je continue comme cela quelques années, puis en 2016, dès l’obtention d’un poste à responsabilité dans un hôtel de luxe, je commence à me sentir mal dans mon travail. Je ne supporte plus rien, ma blessure d’injustice se réveille. Après un début de burnout je donne ma démission en 2017. Je change d’hôtel en pensant que c’est l’endroit qui ne me convient pas. Mais je réalise que ce n’est pas cela. Car dans mon nouveau travail, dans ce nouvel hôtel, je me sens presque aussi mal qu’en 2017. Je démissionne et je décide de me réorienter dans un tout autre domaine. Je deviens alors secrétaire commerciale, puis j’obtiens une promotion en tant que responsable service clientèle. Et là, tout s’écroule. Mon job m’horrifie. Je me fais licencier en 2019.

Ce qui me pousse à prendre une toute nouvelle direction est que durant l’année 2018, je rencontre une belle personne. Elle m’explique que je dois travailler avec les défunts. D’abord je n’y crois pas du tout. Je ne la prends pas au sérieux.

Quand les perceptions extra-sensorielles finissent par me rattraper.

Puis quelques jours après, ma clairvoyance, mon clair-ressenti et ma clair-audience s’ouvrent de manière incontrôlable. Je suis tétanisée de peur, je vois à nouveau des défunts, des entités, des orbes qui traversent mon appartement. Je sens des énergies inexplicables, j’entends des prénoms, des noms, des messages. Je n’en peux plus.

Au bout d’un certain temps, je réalise que je suis mise devant le fait accompli par mes guides. Si je n’accepte pas qui je suis voilà à quoi ma vie va ressembler. Alors que je me sens déjà perdue dans mon job tout cela me tombe dessus avec fracas. Je me sens abattue, de plus, j’ai l’impression d’être folle.

La médiumnité, un mode de vie, une évidence.

C’est lorsque je décide un jour d’accepter cette partie de moi, que tout s’apaise enfin.

Pour apprendre à la maîtriser je m’ inscris à des cours de médiumnité chez Zen détente à Saillon. Grâce à Elisabeth Fumeaux, j’apprends à apprivoiser ce don de médiumnité et à ne plus en avoir peur. Lors de cette prise de conscience, j’arrête de boire de l’alcool, j’arrête de fumer. Je me tourne alors vers des valeurs de vie et nutritionnelles bien plus saines : artisanat local et en conscience.

Je commence donc à mettre en pratique ces dons mi-2019 avec des guidances en médiumnité. Lors d’ une séance de Kinésiologie chez Elisabeth en 2020, je découvre alors que ma grande maman paternelle m’avait légué le don de médiumnité et celui du secret. Je suis surprise mais surtout soulagée et très fier de ces capacités extraordinaires qui me sont transmises par les femmes de ma lignée.

À la suite de cette nouvelle, en 2020, je décide de suivre une formation d’une année à l’Ecole de lumière afin de maîtriser ma connexion avec les anges et développer le secret. J’ai alors pour objectif l’ouverture d’un cabinet en thérapies alternatives.

Tout se met en place lorsque vous êtes sur votre chemin.

Une fois toutes les reconnexions retrouvées et maîtrisées, je commence à exercer en janvier 2020 à 20%. Tout prend de l’ampleur en Mars, mon cabinet se remplit à 50%. Puis c’est en septembre 2020, que je décide de me lancer à 100 %. Tout a fonctionné du 1er coup. Je réalise encore plus fort que je suis sur la bonne voie.

Bien que j’ai été malmenée jusque là, je comprends que tout ce vécu était juste et pour mon plus grand bien. Je peux alors faire confiance à mon intuition ainsi qu’à mes guides.

Aujourd’hui je suis épanouie. Cela ne m’empêche pas pour autant d’être dans le questionnement. Il y a toujours du travail à faire sur soi. Je pense qu’il est important de chercher à être dans le juste. Avant tout pour soi et ensuite pour mes patient(e)s, et élèves, dans l’amour, la douceur et l’honnêteté comme enseigné par mes Guides de lumière et les défunts de ma lignée qui m’entourent.

%d blogueurs aiment cette page :